Le cadran du mois

Notre collègue M. Delalande nous propose un Cadran solaire équinoxial à style en forme de croissant en argent, laiton et acier de Johann Martin.

La platine de base carrée en laiton doré (62x62x15 mm), en laiton doré, repose sur un pied tourné et deux vis calantes en argent.

Elle est gravée sur le dessus d’une liste de villes avec leur latitude et porte la signature « Johann Martin in Augspurg 48 ».

Ecrin en cuir gaufré doré aux petits fers doublé de soie orange.

Dimensions : largeur de 6,2 cm x longueur de 6,2 cm.

Nota : un cadran solaire similaire est décrit et illustré dans notre livre « Cadrans solaires » pages 280 et 281.

(Augsbourg, vers 1700.)

Martin Johann (1642–1721) : fils de l’horloger Max Martin de Francfort, né en 1642, il obtient sa maîtrise d’horloger en 1669 à Augbourg où il démarra comme horloger. Il se spécialisa dans la fabrication de cadrans solaires portatifs, tous de grande facture, dont un type particulier en forme de croissant… Il exerce son activité principale entre 1670 et 1710.

[Source : Dominique & Eric Delalande, « Cadran solaires », Exposition du 17.XII.2013 au 17.I.2014, Paris, 2013, Louvre des Antiquaires, page 425]